Oct

26

Pharaons dans nos montagnes

26 octobre 2008

En octobre, les pharaons viennent dans les montagnes de Lozère pour y répandre leur prose, leur style, mais surtout leur amour du pays.

Au début de ce mois d’octobre, un certain Éric Mazel sortait un livre intitulé « La Bête du Gévaudan à travers 250 ans d’images ». Le rapport avec Pharaon ? Tout simplement parce qu’Éric Mazel n’est autre que DJ Kheops, le DJ du groupe IAM !

Éric Mazel est passionné par l’histoire de la Bête depuis de nombreuses années, et est sans doute le plus grand collectionneur à son sujet. Son livre, qu’il a signé avec Pierre-Yves Garcin, se propose de retracer l’histoire de la Bête, que ce soit au moment des faits ou avec des évènements plus récents, en l’agrémentant d’une multitude de documents.

À la différence de bien des ouvrages sur la Bête qui mangeait le monde, il n’apparaît pas la litanie de lettres et autres documents d’archives, non ce livre s’adresse à un public qui veut apprendre et comprendre vite.

Pour tout dire, ma première impression n’a pas été très positive. On commence par une faute à la page 12 (Mercanto et non Mercantour), suivit d’une étrange allusion à la page 15 : l ne faut pas oublierqu’une grande partie des Cévennes composent le Gévaudan, alors que l’inverse est sous-entendu ici. Enfin, p.34, on voit l’exploit de Jeanne Jouve arrachant l’un de ses enfants de la gueule de la Bête, alors que la légende évoque le courage de… Portefaix.

Bref, pas de quoi tirer un bon bilan sur le début de la lecture, et pourtant ce livre est un ouvrage d’exception que tout enfant du pays devrait avoir dans sa collection. S’il n’est pas exhaustif, il est complet et permet en une brève lecture de comprendre grande partie des tenants de cette histoire. Le fait de ne pas citer les échanges de lettres le rend beaucoup plus accessible. Il dispose de données jusque là ignorée des historiens et écrivains.

Mais l’attrait de ce livre se résume surtout à 2 points. Tout d’abord, il s’agit d’une bonne invitation pour le lecteur à poursuivre ses propres recherches. Les sources sont très présentes et assez précises. Chaque théorie est expliquée et détaillée. Le second point réside dans l’incroyable documentation sur l’histoire moderne de la Bête, les produits dérivés et l’utilisation commerciale (selon moi trop faible) de son image.

En conclusion, j’encourage donc tout le monde à acquérir ce livre qui va s’imposer de lui même parmi les indispensables. Éric Mazel montre là qu’il connaît bien le pays du Gévaudan et le sud de l’Auvergne, ce qui n’est souvent pas le cas de ceux qui ont décrit l’histoire de la Bête (n’est-ce pas monsieur Gans).

Décidément en ce mois d’octobre, IAM et ses pharaons sont très liés au Gévaudan. En effet, depuis le 25 octobre, la série Hero Corp est diffusée sur Comédie !. Cette série signée Simon Astier se déroule, et a été tournée, en Lozère. Et la bande son est une composition de Philippe Frangione A.K.A. Akhénaton.

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Il n'y a pas encore eu de vote)
Loading...

Commentaires

.